Communistes libertaires de la CGT

Au fil de l’actu

  • HPE : Pourquoi affaiblir la CGT ?

    10 août
    Le Syndicat CGT des Hôtels de Prestige et Economique, (http://www.cgt-hpe.fr) syndique principalement les personnels hôteliers en région parisienne. Mais il est surtout connu pour les longues grèves souvent victorieuses des femmes de chambres et gouvernantes qui travaillent dans des sociétés de nettoyage, en sous-traitance des chaines hôtelières.
    Le premier mérite de ce syndicat est de tenter de convaincre les salariés et militants de l’intérêt syndical de sortir des murs de l’entreprise tels qu’ils sont façonnés par le patronat de cette « industrie » hôtelière, mais aussi de leur donner les outils (...)
  • Le Monde : Encore une « Noblecourtitude » !

    22 juillet
    Nous avons déjà plusieurs fois dans ce blog évoqué les articles et les éditoriaux de Michel Noblecourt dans Le Monde. Au delà de nos désaccords évidents avec la ligne éditoriale générale du quotidien, il reste incompréhensible qu’un journal par ailleurs sérieux laisse depuis si longtemps ce journaliste sévir sur un sujet auquel il ne connait rien...
    Dans l’édition du 19/20 juillet 2020, l’éditorial (page 29) est un nouvel affront à l’intelligence des lecteurs. Le plus grave étant que s’il porte « la patte » Noblecourt, il n’est pas signé et doit donc être assumé par l’ensemble de la rédaction...
    L’Edito (...)
  • Plan de relance européen : L’espace inter donne sa version

    22 juin
    Dans la note que nous publions ci-dessous, l’Espace international livre une analyse prudente du plan de relance proposé par la Commission Européenne mais qui est loin d’être adopté du fait des réticences des Etats « du Nord » qui le trouve trop dispendieux et des Etats « de l’Est » qui trouvent la part trop belle aux Etats « du Sud »...
    La note elle-même ne vise pas d’autre horizon politique que de mettre au service d’une Europe sociale les institutions et la BCE en particulier. C’est court, très court !
    Néanmoins à la lecture de sa critique des intentions des capitalistes européens et de leurs (...)
  • Sous les couleurs du Parti communiste russe ?

    16 juin
    Olivier Mateu, tonique secrétaire de l’UD CGT des Bouches-du-Rhône, brandissant un immense drapeau du Parti communiste russe, tout en tenant la banderole en tête du cortège CGT ce 16 juin ! La photo circule beaucoup sur Facebook. Elle réjouit les nostalgiques du stalinisme et les partisans d’une courroie de transmission serrée « comme avant » entre la PCF et la CGT.
    On peut apprécier les discours combatifs et certaines prises de positions des camarades marseillais.
    Mais celles et ceux qui rêvent de faire du neuf avec les vielles recettes n’ont décidément tiré aucune leçon du passé. C’est triste et (...)
  • Interdictions de manifester : La rue est à nous !

    8 juin
    La CGT, la FSU, Solidaires, le Syndicat de la Magistrature et le Syndicat des avocats de France déposent un recours devant le Conseil d’Etat. Une démarche juridique nécessaire mais dans tous les cas que Macron le sache, nous prendrons la rue quand nous voudrons :
    Liberté de manifester : la santé oui ! Le bâillon non !
    Il ne suffit pas dans un régime démocratique de proclamer l’existence de droits politiques, économiques, sociaux et culturels. Encore faut-il pouvoir les exercer effectivement. Et l’un des moyens pour y parvenir, c’est en usant de la liberté fondamentale que constitue le droit de se (...)
  • Racisme et violences policières : Un communiqué bien timide !

    8 juin
    Dans un communiqué daté du 8 juin 2020, « la CGT condamne le racisme et les violences policières des deux côtés de l’Atlantique ». Tout est dans le titre rien à rajouter.
    Sauf que le texte du communiqué oublie d’évoquer Adama qui est devenu l’emblème des mobilisations en France. Il oublie de lier violences policières et racisme policier comme il oublie de lier violences policières et violence politique à l’encontre des Gilets Jaunes. Il oublie même de lier violence sociale et répression des manifestations syndicales !!!
    Bref, gardez le titre mais ré-écrivez le communiqué camarades. (...)
  • La CGT en soutien à Macron et Merkel ?

    2 juin
    Le 18 mai dernier, Macron et Merkel se sont déclaré « unis pour la relance européenne ». Il s’agit ni plus ni moins que « d’autoriser la Commission européenne à financer ce soutien à la relance en empruntant sur les marchés au nom de l’UE sur une base juridique respectant pleinement le Traité européen, le cadre budgétaire de l’UE et les droits des parlements nationaux » la somme de 500 milliards d’euros.
    Il s’agit de financer le « pacte vert » (Green deal), c’est-à-dire, sous couvert d’écologie dont ils n’ont en réalité rien à faire, de continuer la « stratégie du choc » : les plans de licenciements, les (...)
  • Démocratiser l’entreprise : Le réveil des réformistes !

    2 juin
    Différents appels des organisations syndicales, associatives et/ou politiques contenant toutes sortes de propositions pour « le jour d’après » surgissent. Leur finalité reste globalement soumise à une illusion électorale autour de la reconstruction d’une « union de la gauche » aux géométries très variables.
    Dans le même temps 5 000 universitaires de 23 pays publient un appel à démocratiser l’entreprise, à un nouveau partage du pouvoir dans l’entreprise entre les apporteurs de capital et les apporteurs de travail. Mais sans jamais poser la question de la subordination du travail au capital, du rapport de (...)
  • Goodyear : le tribunal donne raison à la CGT

    1er juin
    Voilà un long conflit qui démontre qu’il est possible et utile de lier la mobilisation, l’action directe et la démarche juridique. Malgré leur lutte courageuse, les convergences réussies, les camarades de Goodyear n’ont pas pu empêcher la fermeture de leur site d’Amiens.
    Après avoir négocié durement un plan social « amélioré », ils viennent de remporter une victoire importante et Goodyear devrait le payer assez cher.
    En effet au vue des bénéfices de la société mère, le tribunal a rejeté le caractère « économique » des licenciements qui sont donc requalifiés en licenciements abusifs ce qui ouvre la voie a une (...)
  • Info’com : Démission de Mickael Wamen

    27 mai
    Nous publions ici la lettre de Mickael Wamen, bien connu pour avoir animé le long conflit des Goodyear à Amiens et qui avait trouvé une solution sociale bien méritée en rejoignant Info’com.
    Le constat de Wamen est désolant, et il ne grandit pas l’image de la CGT.
    Nous avons hésité à relayer son courrier rendu public sur Facebook et nous ne l’aurions probablement pas fait s’il ne permettait pas de faire un peu de clarté autour de ce syndicat hyper-médiatique mais mal connu.
    Pour comprendre le contexte, la SACIJO et la DILA sont les deux structures juridiques qui éditent le Journal Officiel et le (...)

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai 2019
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle ne sont évoqués... Même par pure hypocrisie, ils méritaient pourtant bien un mot fraternel.
    En y réfléchissant il y a là un truc fort de la culture CGT : toute la semaine les congressistes ont, parfois (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai 2019
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine doit fermer à la fin de l’année. Non pas évidemment pour contester la lutte pour l’emploi mais pour l’argument, celui de la souveraineté alimentaire nationale, mis en avant dans la motion. En effet et au (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai 2019
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à la manifestation du 2 juin dite des « mutilés pour l’exemple ». Elle n’aura pas de réponse...
    Arguant que toutes les revendications sont importantes un militant du Val de Marne va défendre avec (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0