Communistes libertaires de la CGT

Au fil de l’actu

  • GLI : pour une gauche syndicale internationale

    25 novembre
    Du 21 au 23 novembre, le Global Labour Institute (GLI) , soutenu par le React (Réseaux pour l’action collective internationale), organisait sa première « université d’automne francophone », consacré au syndicalisme international, sur un thème qui ne peut que nous motiver : « internationalisme syndical : s’organiser et gagner ». La session était co-organisée avec la CGT et l’Union syndicale Solidaires. Pour les quelques 90 personnes qui ont participé à tout ou partie de ces trois journées d’échanges et de réflexions, le bilan s’avère positif. Un des acquis est sans doute d’apprendre à travailler ensemble : (...)
  • Commerce : La direction confédérale doit se prononcer

    24 novembre
    Nous ne sommes pas de ceux qui regrettent un centralisme despotique dans la CGT. Nous sommes fédéralistes et nous le resterons. C’est la base même du fonctionnement supposé de notre CGT dont les syndicats sont la base inaliénable. A eux de se confédérés librement dans une fédération professionnelle et dans une union territoriale. Mais il y a des dysfonctionnements sur lesquels la direction confédérale, sans s’ingérer dans les décisions, devrait donner un avis, des conseils. Hélas elle reste généralement muette, faute d’autorité morale et politique. La fédération du Commerce n’est hélas pas la seule (...)
  • Commerce : un congrès qui commence mal !

    24 novembre
    La fédération Commerce s’était illustrée lors d’un récent congrès par le gazage de militants et de délégués qui protestaient contre un filtrage et l’exclusion anti-démocratique de représentants de certains syndicats. Le moins qu’on puisse dire c’est que les problèmes de direction de la Fédération ne sont toujours pas résolus. La démocratie reste un combat ! Et les bureaucrates gardent leurs pouvoirs... Voici une déclaration de l’US Commerce Paris :
    Communiqué de l’US CGT du Commerce, des Services et de la distribution de Paris
    Copié ? Collé ! Ou comment la fédération du commerce veut faire adopter à son (...)
  • Liberté syndicale des fonctionnaires menacée

    22 novembre
    Entre les menaces qui pèsent sur un stage syndical organisé par SUD-Educ 93 et la sanction qui frappe une militante de Solidaires par ailleurs Inspectrice du Travail, le gouvernement cherche visiblement à museler les fonctionnaires. Dans le premier cas la CGT-Educ’action a exprimé son soutien. Dans le second cas une intersyndicale s’est rassemblée au Ministère du travail avec CGT/SUD/FSU/CNT. L’unité syndicale c’est une orientation juste quand elle ne nous éloigne pas de la lutte ! Voici les deux communiqués :
    LA CGT ÉDUC’ACTION EXPRIME SON SOUTIEN À SUD ÉDUCATION 93 A l’occasion d’une formation (...)
  • Dividendes : +14,5% les actionnaires se goinfrent toujours plus

    21 novembre
    Battant tous les records récents, les dividendes versés aux actionnaires à travers le monde pour le troisième trimestre 2017 augmentent de 14,5 %. Heureusement qu’il reste des paradis fiscaux pour planquer tout ce pognon !
    Petit rappel : les dividendes représentent la rémunération annuelle des actionnaires d’une entreprise. Leur seul mérite : avancer de l’argent à l’entreprise en achetant des actions. Dans certains cas, les actions sont données comme une part de rémunération aux salariés, en particulier aux cadres dirigeants. Une chance au grattage, une chance au tirage : après avoir empoché les (...)
  • Maurice Lourdez : au coeur de la CGT, la CGT au coeur

    9 novembre
    Responsable de la « commission des loisirs » des syndicats CGT du Livre parisien, Maurice, tout simplement est une légende. La parution d’un livre écrit à partir de ses confidences était très attendue. Disons tout net qu’il doit être impérativement lu par tous ceux qui s’intéressent à l’histoire du syndicalisme et des luttes ouvrières dans les années 70 – 80.
    Le bouquin explique fort bien comment la force particulière du Livre CGT à Paris et la période de destruction systématique du tissu industriel ont permis l’épopée des luttes du Livre, et au delà fait débat dans tout le mouvement ouvrier.
    Entre les (...)
  • Nantes : autogestion en actes et débats

    8 novembre
    Les 15 et 16 décembre à Nantes se tiennent deux débats avec des salariés d’une entreprise grecque, les Fralib (scop-ti) et les zadistes contre l’aéroport à l’initiative des « syndicalistes contre NDDL »
    Plus d’infos :
    https://blogs.mediapart.fr/collecti...
  • Mélenchon et la Charte d’Amiens

    4 novembre
    Nouvelle polémique ouverte par Mélenchon sur le thème : si on m’avait laisser diriger la lutte on aurait gagné...
    Extraits de son blog en date du 31 octobre :
    "La « Charte d’Amiens » sans cesse invoquée une nouvelle fois aura eu bon dos. Il serait temps que nombre de ceux qui s’y réfèrent pour stigmatiser la présence des organisations politiques dans le combat social se demandent si ce document qui date de 1905 et résulte de la bataille entre marxistes et anarchistes au début du siècle précédent doit rester un dogme sans nuance 111 ans plus tard. Car ce texte fixe une stratégie d’unité ouvrière en tenant (...)
  • Ordonnances : 16 novembre dernière chance !

    25 octobre
    Les militants syndicaux qui avaient lucidement analysée la difficulté à mettre en grève leurs collègues et à élargir la mobilisation en 2016 contre les lois El Khomry n’étaient pas très optimistes. Ils savaient que le mobilisation contre les Ordonnances Macron serait compliquée. Ils ne comptaient pas sur la CFDT. Il faut d’ailleurs mesurer ce qu’indique sa première place acquise dans le privé en terme de recul de l’implantation CGT et de perte de repères de classe. Mais ils ne s’attendaient pas à une telle trahison de Mailly dont la mise en minorité au CCN de FO fin septembre produit peu d’effets (...)
  • Correcteurs : un dictionnaire inattendu

    24 octobre
    Note de lecture :
    Deux correcteurs retraités viennent de publier chez L’Harmattan un ouvrage improbable qui se présente comme un abécédaire pour permettre une pluralité d’entrées mais que l’on lit d’une seule traite car il donne à voir de façon très vivante ce qu’était le quotidien des correcteurs de presse, la vie du cassetin, les rapports aux autres salariés des catégories professionnelles du Livre CGT, le travail comme les fêtes, et les luttes.
    Voilà donc une sympathique entrée qui mériterait néanmoins quelques précisions. Malgré le ton très nostalgique de l’ouvrage, le métier n’est pas tout à fait (...)

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de la grève reconductible mise en débat soit in fine apprécié comme une petite victoire par l’aile la plus combative, et comme une prudence raisonnable par l’aile la plus pessimiste.
    Ce n’est qu’après le vote, (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes contre l’austérité ou par branche comme dans les fonctions publiques. La dénonciation de l’inauguration du congrès de la CES cet hiver à Paris par Hollande et Juncker est applaudie. Les différentes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) pose la question de syndicaliser les jeunes scolaires, d’autant qu’ils passent de plus en plus de temps en stages à l’entreprise. Mais dans son rapport d’ouverture, Martinez avait d’entré écarté cette (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0