Communistes libertaires de la CGT

Autres confédérations

Informations relatives aux autres structures syndicales que la CGT, confédérations ou unions.

Mois :

Par titre | Les plus populaires | Les plus récents | Les plus anciens

  • FO, Unsa et l’unité

    8 septembre 2017
    Solidaires en premier s’est ralliée à la date du 12 lancée unilatéralement par la CGT. Merci à eux d’avoir surmonter une méthode fort contestable et peu respectueuse des partenaires...
    C’est donc à ce jour plus de la moitié des Unions départementales FO qui rejoignent la journée de mobilisation du 12. En plus des UD, huit fédérations lancent un appel dans le même sens : Feets (équipement, environnement), Transports, Chimie, Cheminots, Mines Energie, Fnec-FP (enseignement, culture), Fage (administration générale), et Fnas (action sociale). Cinq autres fédérations pourraient basculer rapidement ! Cela (...)
  • GLI : pour une gauche syndicale internationale

    25 novembre 2017
    Du 21 au 23 novembre, le Global Labour Institute (GLI) , soutenu par le React (Réseaux pour l’action collective internationale), organisait sa première « université d’automne francophone », consacré au syndicalisme international, sur un thème qui ne peut que nous motiver : « internationalisme syndical : s’organiser et gagner ». La session était co-organisée avec la CGT et l’Union syndicale Solidaires. Pour les quelques 90 personnes qui ont participé à tout ou partie de ces trois journées d’échanges et de réflexions, le bilan s’avère positif. Un des acquis est sans doute d’apprendre à travailler ensemble : (...)
  • Guadeloupe : Grève générale le 12 !

    12 mai 2016
    Retrouvez ci joint l’appel de l’Intersyndicale :
    http://ugtg.org/article_2260.html
  • Info’com : le syndicalisme virtuel pris à son propre piège

    10 mai
    Nous l’avons déjà écrit, le syndicat Info’com qui a pris la suite du syndicat historique des typographes parisiens (CSTP) est un objet paradoxal : La Chambre syndicale typographique parisienne était un des plus vieux syndicats français, très représentatif dans son métier, ultra corporatif et bastion du réformisme. Il est assis sur un magot financier impressionnant amassé au cours d’un siècle d’activité.
    La disparition du métier des typographes a conduit à une mutation radicale de cette structure, rompant avec la posture réformiste pour adopter une posture « ultra-gauche » dont les positions et critiques (...)
  • Interdictions de manifester : La rue est à nous !

    8 juin
    La CGT, la FSU, Solidaires, le Syndicat de la Magistrature et le Syndicat des avocats de France déposent un recours devant le Conseil d’Etat. Une démarche juridique nécessaire mais dans tous les cas que Macron le sache, nous prendrons la rue quand nous voudrons :
    Liberté de manifester : la santé oui ! Le bâillon non !
    Il ne suffit pas dans un régime démocratique de proclamer l’existence de droits politiques, économiques, sociaux et culturels. Encore faut-il pouvoir les exercer effectivement. Et l’un des moyens pour y parvenir, c’est en usant de la liberté fondamentale que constitue le droit de se (...)
  • La CGT doit se retirer de la déclaration paritaire

    20 mars
    Au nom du paritarisme, du moins ce qu’il en reste sans rapport de force, la CGT se retrouve signataire d’un relevé de discussion transformé en déclaration commune sur le site, par exemple, de la CFDT*.
    Dans tous les cas, cette déclaration signée de l’intersyndicale et des trois organisations patronales n’offre aucun appui aux salariés contraints d’aller travailler alors qu’un confinement maximum est souhaitable contre la pandémie, et que leurs métiers ne sont pas réellement indispensables.
    Et bien sûr le communiqué ne dit pas un mot sur la loi d’état d’urgence sanitaire qui va permettre aux patrons (...)
  • La CGT en soutien à Macron et Merkel ?

    2 juin
    Le 18 mai dernier, Macron et Merkel se sont déclaré « unis pour la relance européenne ». Il s’agit ni plus ni moins que « d’autoriser la Commission européenne à financer ce soutien à la relance en empruntant sur les marchés au nom de l’UE sur une base juridique respectant pleinement le Traité européen, le cadre budgétaire de l’UE et les droits des parlements nationaux » la somme de 500 milliards d’euros.
    Il s’agit de financer le « pacte vert » (Green deal), c’est-à-dire, sous couvert d’écologie dont ils n’ont en réalité rien à faire, de continuer la « stratégie du choc » : les plans de licenciements, les (...)
  • LAB : les UL du Pays Basque refusent le sectarisme

    30 juillet 2016
    Différentes structures CGT au Pays Basque prennent position contre la tentative de faire interdire le syndicat indépendantiste LAB (adhérent de la FSM) pour les élections dans les TPE. Les unions locales de Bayonne et d’Hendaye, les cheminots de Bayonne, Hendaye et St-Jean-de-Luz, les hospitaliers de la Côte basque, les Territoriaux de Biarritz, la section locale des autoroutes du Sud, Dassault Biarritz et plusieurs autres syndicats CGT se sont exprimés contre l’attitude de la confédération en regrettant de n’avoir pas été consultés avant la décision. Les mêmes structures réclament au contraire une (...)
  • Le Figaro vote CFDT !

    11 septembre 2018
    Dans son édition du 11 septembre, Le Figaro publie un dossier sur les élections syndicales du 6 décembre dans la fonction publique. Sous le titre « Tourner enfin la page de la charte d’Amiens et de la lutte des classes » Marc Landré y espère vivement que la CFDT passe devant la CGT. Un tel soutien du journal historique de la bourgeoisie et des droites pourrait suffire à ouvrir les yeux de celles et ceux qui votent encore CFDT :
    "La victoire de la CFDT servirait enfin le dessein d’Emmanuel Ma-cron qui a fait du dialogue social, du moins dans les mots, le pivot de sa deuxième année de mandat. Elle (...)
  • Le Monde : Encore une « Noblecourtitude » !

    22 juillet
    Nous avons déjà plusieurs fois dans ce blog évoqué les articles et les éditoriaux de Michel Noblecourt dans Le Monde. Au delà de nos désaccords évidents avec la ligne éditoriale générale du quotidien, il reste incompréhensible qu’un journal par ailleurs sérieux laisse depuis si longtemps ce journaliste sévir sur un sujet auquel il ne connait rien...
    Dans l’édition du 19/20 juillet 2020, l’éditorial (page 29) est un nouvel affront à l’intelligence des lecteurs. Le plus grave étant que s’il porte « la patte » Noblecourt, il n’est pas signé et doit donc être assumé par l’ensemble de la rédaction...
    L’Edito (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0