Communistes libertaires de la CGT

Confédération

Information relative à la confédération CGT.

Mois :

Par titre | Les plus populaires | Les plus récents | Les plus anciens

  • JDD : Un article stupide contre la CGT

    25 mai
    Le Journal du Dimanche est un hebdomadaire bien à droite (propriété d’Arnaud Lagardère, grand copain de Sarkozy). Qu’il s’attaque régulièrement à la CGT est somme toute normal ! Mais qu’il raconte autant de bêtises en démontrant une méconnaissance totale du sujet c’est vraiment énervant !
    L’article de l’édition du 24 mai signé Emmanuelle Souffi est encore plus faux qu’un vomissement de Michel Noblecourt dans « Le Monde ».
    En gros l’article vise à semer la zizanie dans une CGT certes traversée de sensibilités et de débats stratégiques importants. Et ces débats sont indispensables. Mais quand il accuse les (...)
  • Ruffin : Le SNJ CGT au service d’un projet ?

    7 juin 2018
    Disons franchement les choses pour un débat entre camarades sur l’importance de l’indépendance syndicale pour la crédibilité et la cohésion de la CGT.
    On peut apprécier positivement le travail syndical mené par le SNJ-CGT et aussi aimer lire Fakir, le journal de François Ruffin actuellement député d’Amiens aux couleurs de la France Insoumise.
    Mais alors que depuis quelques années seulement se dénoue, très lentement, le lien entre la CGT et le PCF, nous ne pouvons accepter sans réagir que d’autres liens se nouent, avec par exemple la France Insoumise, et encore moins que la CGT se retrouve percutée par (...)
  • Pas de syndiqués sans syndicats : L’échec.

    6 septembre
    La direction confédérale dans son rapport d’organisation lors de la Commission exécutive confédérale du 1° septembre 2020 avoue que malgré les efforts accomplis, et les décisions prises lors du 52° congrès, il n’y a jamais autant de syndiqués sans syndicats.
    Il serait un peu facile de disqualifier trop vite les choix effectués lors du congrès de Dijon : syndicats de site, syndicats multi-pro et rejet sans débat sérieux de l’option du syndicalisme d’industrie...
    Mais voici donc l’occasion de reposer en grand la question des syndicats locaux d’industries contre l’éparpillement des forces dans les (...)
  • Le Monde : Encore une « Noblecourtitude » !

    22 juillet
    Nous avons déjà plusieurs fois dans ce blog évoqué les articles et les éditoriaux de Michel Noblecourt dans Le Monde. Au delà de nos désaccords évidents avec la ligne éditoriale générale du quotidien, il reste incompréhensible qu’un journal par ailleurs sérieux laisse depuis si longtemps ce journaliste sévir sur un sujet auquel il ne connait rien...
    Dans l’édition du 19/20 juillet 2020, l’éditorial (page 29) est un nouvel affront à l’intelligence des lecteurs. Le plus grave étant que s’il porte « la patte » Noblecourt, il n’est pas signé et doit donc être assumé par l’ensemble de la rédaction...
    L’Edito (...)
  • Un « débat » Martinez - Roux de Blézieux, mais pourquoi ?

    17 septembre
    Le PCF est moribond et son journal, l’Humanité, aussi. Covid aidant, même la Fête de l’Huma, rendez vous militant incontournable de la rentrée politique, l’année du centenaire de la création du PC, n’a pas eu lieu. Elle ne s’en relèvera sans doute pas.
    Différents évènements devaient remplacer « la » Fête. Las. Echec complet du salon du Livre et des débats à La Belleviloise...
    Dans ce contexte, Martinez participe à un débat sur l’écologie, très bien. Mais qu’allait donc faire notre secrétaire général dans un duo avec le président du MEDEF, Monsieur Roux de Blézieux Excusez du Peu ?
    Comment Martinez ne se (...)
  • CGT 1975-95 : Un livre indispensable !

    10 mars

    Les actes du colloque de l’Institut d’Histoire Sociale CGT de novembre 2016 sont magnifiquement édités. Notes de lecture.

  • Texte commun : la confédé s’explique mais...

    23 mars
    Dans une note aux organisations, la direction confédérale s’explique à propos de sa signature d’un « relevé de discussion » abusivement présentée par la CFDT comme une « déclaration commune » ainsi que nous le disions immédiatement. (Lire : http://www.communisteslibertairescg...)
    Mais la direction confédérale ne convainc guère de la nécessité de signer quoi que ce soit dans le contexte avec les syndicats et les patrons qui souhaitent maintenir un maximum de salariés au travail quel que soit le prix humain à payer et qui se préparent à nous asséner (...)
  • Affrontements du 12 mai à Paris : Un mauvais remake, un mauvais coup.

    14 mai 2016
    Affrontements du 12 mai à Paris : Un mauvais remake, un mauvais coup.
    Dans les années 70 à Paris, obnubilée par la lutte contre « les gauchistes », la CGT avait donné des consignes très dures à son Service d’Ordre. Encore faut-il préciser qu’alors les affrontements de rue n’opposaient pas seulement les « révolutionnaires » contre les « staliniens » mais qu’entre groupes d’extrême-gauche les bagarres étaient aussi fréquentes qu’hyper-violentes... La mouvance « autonome » pour sa part culminera à la fin des années 70 et prendra pour cible tout aussi bien la CGT que les organisations révolutionnaires. En ces temps là, (...)
  • Acte 5 des Gilets jaunes : Des UD collent au mouvement !

    14 décembre 2018
    La direction confédérale s’est lourdement discréditée en ne comprenant rien au mouvement des Gilets jaunes, en dénonçant les violences des manifestants et en annonçant que le dialogue était ouvert avec le gouvernement, tout ça aux côtés de la CFDT !!!
    Heureusement localement, des syndicats, des UL et quelques UD avaient compris l’importance du mouvement et des rapprochements se sont opérés assez vite. Cela étant dit sans cacher que dans quelques endroits, minoritaires, les Gilets jaunes ne voulaient pas en effet entendre parler des syndicats.
    Pour l’acte 5 et les manifs de samedi 15, de grosses UD (...)
  • Le bilan du congrès par des militant.es d’Alternative libertaire

    4 juin 2019
    52e congrès confédéral CGT : Les syndicats poussent vers la gauche !
    Revendications, gilets jaunes, grève générale, lutte des classes, anticapitalisme, internationalisme ont dominé les interventions des délégué·es durant cinq jours de débats. À de nombreuses reprises, les délégué·es des syndicats ont manifesté bruyamment leur défiance vis-à-vis de la direction confédérale, mise en échec sur plusieurs votes. À gauche toute ?
    Lors du discours d’ouverture (1 heure 40 tout de même), le secrétaire général, Philippe Martinez, dans un souci de déminage, avait évoqué tous les problèmes posés à la CGT, mais sans proposer (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 120

Liens

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0