Communistes libertaires de la CGT

Economie

Information ou analyse relatives à l’économie.

Mois :

Par titre | Les plus populaires | Les plus récents | Les plus anciens

  • Le capitalisme démasqué !

    22 mars
    En 2018, on pouvait encore fabriquer 200 millions de masques par an en Bretagne. Mais le fabricant de masques respiratoires Honeywell a fermé son site de Plaintel (Côtes-d’Armor) cette année là. Après avoir repris, huit ans plus tôt, l’usine et ses 280 salariés, le groupe américain avait choisi de délocaliser la production en Tunisie...
  • Plus jamais ça : Un appel anti-libéral qui épargne le capitalisme

    30 mars
    Philippe Martinez co-signe un appel unitaire qui évoque des mesures sociales, sanitaires, écologiques et économiques globalement sympathiques. Bon.
    Mais le texte ne dit pas un mot sur comment contraindre les capitalistes à prendre de telles mesures, et néglige le fait essentiel : ces mesures sympathiques ne sont simplement pas possibles sans sortir du capitalisme, sans l’expropriation des capitalistes et la prise en main de la production par les travailleurs eux-mêmes.
    La recherche d’ouverture et d’unité c’est bien. Mais il ne faudrait pas que la CGT y perde définitivement son identité de (...)
  • Pôle Eco : Où est passée la lutte des classes ?

    4 avril
    Le pôle Eco de la CGT travaille et produit beaucoup. Des notes de qualité inégale qui trop souvent se bornent à des constats et à des postures anti-libérales. Alors qu’il nous faudrait des formations renforcées pour faire comprendre la nécessité (et la possibilité) de rompre avec le capitalisme pour rester dans le projet fondateur de la CGT, celle de la double besogne proclamée par la Charte d’Amiens : défense des intérêts immédiats et abolition du salariat par l’expropriation des capitalistes.
    La dernière note dite Mémo Covid n°4 « Mais au fait à quoi sert la Bourse » datée du 26 mars est de ce point de (...)
  • Ouvriers agricoles : Le préfet du 77 au secours du patronat

    9 avril
    Répondant à l’interpellation des associations antiracistes départementales, le préfet de Seine-et-Marne affiche sans complexe la « réal politique » à l’égard du patronat agricole.
    Faute de conditions sociales acceptables, les agriculteurs sont chaque année en pénurie de main d’oeuvre au moment des récoltes. A leur décharge, la concurrence mondialisée ne leur laisse guère de marge de manoeuvre il est vrai. Mais il est tout aussi vrai qu’ils jouent eux aussi dans le champs de la mondialisation et la Politique Agricole Commune est leur arme, la FNSEA leur « syndicat ». Quant à ceux qui s’affichent contre le (...)
  • Macron fait provision de lacrymos !

    16 avril
    Pas de tests, pas de respirateurs, pas de gants, pas d’argent... Mais puisque vous avez appris à faire vos masques, vous pourriez fabriquer aussi des gaz qui piquent ! Et ça peut vous rapporter gros : Extraits de l’appel d’offre du ministère de l’Intérieur : .................................. Avis n°20-31056 annonce diffusée le 03 mars 2020 pour consulter le texte intégral au format officiel du présent avis, cliquez sur http://www.boamp.fr/avis/detail/20-...
    AVIS DE MARCHÉ Le présent avis constitue un appel à la concurrence Adresse principale : https://www.interieur.gouv.fr/ Adresse du (...)
  • Calvet : Mort d’un larbin du capital

    20 avril
    Jacques Calvet est mort. Enarque, après avoir occupé longtemps le fauteuil de directeur de cabinet du ministre des finances, il est d’abord propulsé à la tête de la BNP. Mais n’y voyez aucun conflit d’intérêts !!!
    Puis la famille Peugeot le récupère pour le placer à la direction du groupe automobile familial. Parce que les Peugeot, eux, sont trop occupés et trop bêtes pour faire fructifier leur héritage...
    Après la fusion avec Citroen, Calvet dirige d’une main de fer le groupe PSA pour des résultats financiers qui seront à la hauteur des sacrifices imposés aux travailleurs : 50 000 emplois sont (...)
  • FNAC-Darty : Le jour (patronal) d’après !

    22 avril
    Nous reproduisons ici un communiqué de la CGT Fnac-Darty qui en dit long sur les prétentions patronales pour « le jour d’après » : Rien ne sera comme avant, ça sera pire !
    Depuis le 19/04/20 Fnac Darty est le premier gros groupe à recevoir des aides de l’état Français. Ce dernier s’est en effet porté garant à hauteur de 70 % auprès des banques qui ont prêté près de 500 millions d’euros au géant français de l’électroménager. Ces fonds sont venus renforcer une trésorerie déjà solide et portent les liquidités du groupe à plus d’un milliard d’euros.
    Pour autant, en ce mois d’avril les salariés de ces enseignes, qui (...)
  • Grande pauvreté : L’arnaque à 25 millions de Macron

    28 avril
    A grand renfort médiatique, le gouvernement annonçait jeudi 23 avril qu’il débloquait 25 millions d’euros à destination des associations d’aide alimentaire qui soutiennent déjà 5,5 millions de français et alors que les demandes explosent : la plupart des permanences voient leur public doubler, et parfois tripler !
    Mais il faut rappeler que la réforme de l’Impôt Sur la Fortune avait déjà mis a mal les finances de ces associations. Les contribuables concernés par l’abrogation de l’ISF qui avaient payé 3,2 milliards d’impôts en 2017 n’en payaient plus que 1, 25 milliard l’année suivante. En conséquence (...)
  • Patriotisme économique ? Les prolétaires n’ont toujours pas de pays !

    3 mai
    Le patriotisme économique est un slogan revendiqué par Le Pen comme par la gauche souverainiste et il est repris de temps en temps par Macron et ses ministres. Face au chômage de masse et structurel que nous connaissons, il parait une réponse simple et de bon sens. Le « patriotisme économique » qui prétend privilégier les entreprises françaises et leurs salariés sous-tend donc l’idée d’une convergence d’intérêts entre salariés et patrons.
    Ce n’est pas entièrement faux : si les travailleurs des puissances coloniales ont pu arracher par la lutte des conditions sociales améliorées c’est aussi parce leurs (...)
  • Masques gratuits : L’étrange communiqué confédéral

    17 mai
    Le communiqué confédéral du 7 mai* commençait pourtant bien :
    La gratuité des masques s’impose ! C’est une question de santé publique et de justice sociale ! Notre pays est la sixième puissance économique mondiale. Notre pays est le troisième au monde en termes de dividendes versés aux actionnaires et le premier en Europe ! Et, pourtant, notre pays n’a pas été en capacité de fournir des masques à sa population.
    Et patatras :
    La relocalisation de nos productions industrielles et notre indépendance stratégique sont à l’ordre du jour. Pour cela, la CGT estime que 50 % de nos besoins doivent être produits dans (...)

0 | 10 | 20 | 30

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0