Communistes libertaires de la CGT

Campanile : les grévistes victorieux visitent le congrès

mercredi 20 avril 2016

Après une longue grève victorieuse, les salariés du Campanile des Champs-Elysées, visitent le congrès. Lisez le tract bilan du conflit : les acquis sont impressionnants !

Fin de la sous-traitance
ET AUSSI DES AVANCÉES CONSÉQUENTES SUR LE POUVOIR D’ACHAT !
Parce qu’ils ne voulaient plus d’un modèle économique qui broie les femmes et les hommes, après pratiquement un mois de grève et une nouvelle action devant le siège de LOUVRE HÔTELS GROUP à la Défense ce vendredi 15 avril la direction nous a reçus et un protocole d’accord de fin de conflit a été signé ce 16 avril à 11h30. Les grévistes obtiennent : La fin de la sous-traitance et l’embauche directe au 18 avril 2016 des femmes de chambres et de la gouvernante avec reprise de leur ancienneté. Les cadences indicatives diminuent de 25% (de 4 à 3 chambres à l’heure). Les mensualisations des femmes de chambre passent de 86h67 à 108h33 (+210 € bruts) celle de la première femme de chambre de 119h17 à 130h (+120 € bruts) et celle de la gouvernante de 133h à 151h67 (+200 €). A cela s’ajoutent l’augmentation du taux horaire de 0,30 € (+55 €) à 1€ de l’heure, (+ 150 €), l’application des accords collectifs de l’UES LOUVRE HÔTELS, soit la prime transport à 100% (+35 € par mois), les jours fériés à 100%, le versement d’une indemnité nourriture (+154 € par mois), la mutuelle à 70%...etc… Pour les salariés en interne les qualifications et mensualisations sont augmentées pour 3 grévistes sur 7. Tous obtiennent l’instauration de 75 % d’un 13ème mois (6% du salaire brut annuel de base). Des négociations sur toute L’UES LOUVRE HOTELS s’ouvriront le 15/9/2016 sur l’égalité de traitement et la sous-traitance. Une seule semaine de grève est retenue. Le reste des jours de grève est payé à 50%, le solde de 50% étant à récupérer.
S y n d i c a t C G T H P E , 3 , P l a c e d u G é n é r a l K O E N I G – 7 5 0 1 7 P A R I S T e l : 0 1 4 5 7 2 1 6 2 0 / 0 1 4 5 7 4 4 3 2 9 – F a x : 0 1 4 5 7 4 4 3 2 6 U n i o n l o c a l e C G T 1 5 è m e : 9 8 r u e d e L o u r m e l 7 5 0 1 5 P A R I S T e l : 09.80.64.51.92 Fax 01.79.73.42.78 ulcgt.paris15 wanadoo.fr

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0