Communistes libertaires de la CGT

Commerce : Le congrès aura bien lieu

dimanche 18 mars 2018

Nous publions ici le communiqué du syndicat Ansamble :

Communiqué du 14 mars 2018

Saisi par treize syndicats d’une demande de suspension du congrès de la fédération du commerce (19 au 23 mars 2018, le juge des référés de Bobigny n’a pas fait droit à nos demandes.

Toutefois, les graves violations des statuts fédéraux par les organisateurs du congrès produisent des conséquences inacceptables. Elles dénaturent le congrès et réduisent les syndicats de la fédération à une position minoritaire (30% des voix).
Les « individuels » dont un nombre très réduit a effectivement participé aux travaux de préparation du congrès sont instrumentalisés pour constituer une masse de voix (70%) qui garantit la direction sortante de tout « accident ».

A Paris, par exemple et à cinq jours du début du congrès, les 1500 individuels seront « représentés » par une personne dont ils ne connaissent toujours pas l’identité et auprès de laquelle ils n’ont pu exprimer aucune position sur les votes du congrès. Ce (tte) délégué (e) portera pourtant leurs voix.

Dans le même temps, des syndicats parmi les plus gros de la fédération se sont vu contester les délégués qu’ils ont démocratiquement désignés et n’ont reçu à ce jour aucune convocation pour le congrès.

Enfin, les modifications des statuts proposées par la fédération et dont elle garantit l’adoption par l’utilisation des voix des individuels sont destinées à donner à la fédération :

  • une emprise complète sur les syndicats qui la constituent- des règles d’organisation du congrès qui lui assureront une majorité perpétuelle.

Il est bien évident que dans ces conditions, nous ne satisfaisons pas de la décision du juge des référés de Bobigny et nous explorons toutes les voies de recours possibles.
Pour la CGT Ansamble le communiqué du 14 mars 2018 de la fédération démontre à l’évidence que le bureau fédéral du Commerce ne sait pas ce qu’est un référé qui ne juge que dans l’urgence face à un trouble manifeste et illicite. Le référé ne juge pas sur le fond.
Affirmer dans le communiqué du 14 mars 2018 que le juge de référé « confirme tous les choix politiques de la fédération en termes de démocratie et de règles de vie statutaires » est juste une très mauvaise lecture de cette ordonnance ou une mauvaise blague faite délibérément par la fédération.
Ainsi la fédération se félicite de cette décision qui n’est pourtant en aucun cas un blanc-seing pour la fédération, bien au contraire, d’ailleurs le juge dans son ordonnance a débouté la fédération sur 2 demandes : ( La FD oublie de le préciser dans sa com )

Le juge a déclaré recevable les demandes des treize syndicats
Le juge a déclaré faire droit de la capacité à agir des treize syndicats dans la cause.

Pour une bonne lecture et contrairement au communiqué de la fédération du 14 mars 2018 cette ordonnance du tribunal n’est donc pas sans équivoque et ne valide en aucun cas les choix politiques de la fédération mais il est préférable, pour la fédération, d’occulter ces détails avant congrès.
Nous noterons également que si la fédération du commerce et des services détourne allègrement cette ordonnance du 14 mars 2018 à son profit elle n’a jamais communiqué sur ses plusieurs condamnations devant le tribunal d’instance de Vannes en violation des statuts fédéraux ! Un oubli est toujours possible.

Débats du 52° congrès

  • Amendements du SGLCE aux textes du 52° Congrès

    14 avril
    Le Syndicat Général du Livre et de la Communication Ecrite (plus de deux mille adhérents en Ile de France) a retenu trois amendements après un débat en commission exécutive et une AG de militants :
    Annexe statutaire
    Page 34, 3e paragraphe.
    Après « au mouvement de transformation sociale », ajouter :
    avec pour objectif l’abolition du système capitaliste et la socialisation des moyens de production.  (...)
  • FNIC : Analyses sur le 52° Congrès

    14 avril
    La fédération de la Chimie a produit une analyse exigeante des documents proposés pour le congrès confédéral. Comme les documents eux-mêmes, le texte est trop long pour être publié ici mais il mérite d’être lu attentivement.
    Les habitués de notre blog sauront par eux-mêmes faire le tri entre critiques et propositions que nous pouvons partager et celles qui nous paraissent éloignées (en particulier sur la (...)
  • Un article dans Alternative libertaire

    8 avril
    Nous tenterons de publier tous les articles trouvés dans la presse libertaire à propos du 52° congrès. Voici celui d’Alternative libertaire ; mars 2019 :
    CGT : Voyage entre les lignes du 52e congrès confédéral
    Le 51e congrès, en 2016, avait stabilisé une direction légitime après les errements des dernières années Thibault et la parenthèse Le Paon. Mais il n’avait réglé aucun débat stratégique. À la peine (...)
  • Fédés et UDs : Un Appel inédit à la veille du congrès !

    29 mars
    Nous publions ici l’appel signé de deux fédérations et plusieurs UD CGT. Nous pouvons en partager l’appel à l’unité avec les mouvements sociaux en cours et à l’ensemble des organisations « progressistes ». Encore faudrait-il faire la clarté sur ce terme !
    Car le texte fait l’impasse sur le fait que les reculs historiques que nous subissons depuis des années, qui se sont accélérés avec le gouvernement (...)
  • Tous les articles relatifs au 51ème congrès

    31 décembre 2016

    Tous les articles relatifs au 51ème congrès


Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0