Communistes libertaires de la CGT

Hommage à Kendal Breizh

mardi 13 mars 2018

Plus de 500 personnes ont assisté à Carhaix à l’hommage rendu à un militant breton et internationaliste, engagé dans le bataillon international de soutien aux forces kurdo-arabes dans le nord de la Syrie, tué par les bombardements turcs aux abords d’Afrin.

Nous publions ici le discours prononcé, en breton et en français par un représentant du syndicat CGT de l’Enseignement privé de Bretagne :

Le Sneip-CGT Enseignement privé Bretagne exprime ses condoléances à la famille et aux camarades d’Olivier tué à Efrin par l’armée turque.
La CGT condamne, une fois de plus, les agressions fascistes de l’armée turque qui s’attaque toujopurs au peuple kurde et aux forces démocratiques et de progrès en Turquie comme au Kurdistan. Celles-là même qui cherchent à maintenir la paix et la démocratie.
Nous demandons aux partis politiques et aux gouvernements d’agir et de cesser toute ingérence néo-coloniale dans les pays frappés par la guerre au Kurdistan, en Syrie, en Libye, en Irak, etc… A eux de s’entendre afin de faire cesser toute guerre dans le monde, d’imposer et de faire régner la liberté et la paix à nouveau.
Nous tenons à rappeler les valeurs de solidarité, profondément pacifistes et d’amitié entre les peuples qui constituent notre syndicat. De même, étant internationalistes, nous ne cesserons d’affirmer que c’est aux peuples de décider par eux-mêmes la voie qui les mènera à la liberté et à la paix. Notre combat contre le système capitaliste et ses destructions ne peut se faire que sur le terrain syndical. C’est au politique de nous aider à abattre ce système sur un plan plus large.
Il n’y aura pas de paix dans cette région du monde tant que tous les peuples ne seront pas respectés dans leur droit à vivre et à exister dignement.
Le confédéralisme démocratique qui se construit au Rojava exprime des pratiques et des idées qui résonnent en nous : une société libre, démocratique, laïque, féministe et anticapitaliste.
Que la paix et la liberté reviennent là-bas.
Nous rappelons que nous avons-nous aussi perdus un grand nombre de camarades, hommes et femmes, membres de notre syndicat, il y a plus de 70 ans, tombés dans la lutte contre le fascisme et le nazisme, quand ses armées occupaient notre pays. Nous nous en souvenons et ne les oublions pas non plus.
Que la paix, la liberté, la démocratie, la solidarité entre les peuples continuent de fleurir sur leurs tombes et sur la tienne aussi…
Kenavo, Olivier.

Communiqué officiel du Sneip-CGT Enseignement privé Bretagne du 10/03/2018

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0