Communistes libertaires de la CGT

Info’com : la vérité des prix...

dimanche 24 juin 2018

Nous avons déjà expliqué ici le problème posé par le syndicat Info’com-CGT dont nous pouvons parfois partager les critiques exprimées, la créativité et la combativité affichées.

Info’com a été créé sur les ruines de la Chambre Syndicale Typographique Parisienne lorsque le métier de typographe a été éradiqué par l’ordinateur. La CSTP était un syndicat puissant au passé solide bien que pilier assumé du camp des réformistes historiques dans la CGT.

Les derniers typographes ont alors eu le choix d’évoluer vers d’autres métiers et se sont posés la question de l’outil syndical. Ils auraient pu tout aussi bien rejoindre les journalistes CGT (SNJ-CGT) puisque la majorité d’entre eux basculaient sous le statut de journaliste (SR, maquettiste...) ou bien rejoindre le Syndicat Général du Livre qui regroupait l’essentiel des salariés des industries graphiques. Ils firent le choix de se maintenir indépendants tout en proclamant que dorénavant ils allaient syndiquer tout azimuths, sans craindre donc de « marcher sur les plates-bandes » des syndicats déjà présents sur leurs champs respectifs. Situation hélas trop fréquente dans d’autres branches aux conséquences destructrices pour la CGT, qui entraine d’interminables batailles juridiques CGT contre CGT pour les désignations de délégués syndicaux et le dépôt de listes aux élections.

Dernier épisode en date : Info’com a choisi de se présenter contre le SNJ-CGT aux élections à la commission de délivrance de la carte de journaliste. Le SNJ-CGT en subit un léger tassement mais conserve, heureusement, sa seconde place dans la profession quand Info’com reste en dessous de 2% des voix. La preuve que le syndicalisme ne se construit pas en saturant les réseaux sociaux... Mais quel gâchis !

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0