Communistes libertaires de la CGT

Info’com : la vérité des prix...

dimanche 24 juin 2018

Nous avons déjà expliqué ici le problème posé par le syndicat Info’com-CGT dont nous pouvons parfois partager les critiques exprimées, la créativité et la combativité affichées.

Info’com a été créé sur les ruines de la Chambre Syndicale Typographique Parisienne lorsque le métier de typographe a été éradiqué par l’ordinateur. La CSTP était un syndicat puissant au passé solide bien que pilier assumé du camp des réformistes historiques dans la CGT.

Les derniers typographes ont alors eu le choix d’évoluer vers d’autres métiers et se sont posés la question de l’outil syndical. Ils auraient pu tout aussi bien rejoindre les journalistes CGT (SNJ-CGT) puisque la majorité d’entre eux basculaient sous le statut de journaliste (SR, maquettiste...) ou bien rejoindre le Syndicat Général du Livre qui regroupait l’essentiel des salariés des industries graphiques. Ils firent le choix de se maintenir indépendants tout en proclamant que dorénavant ils allaient syndiquer tout azimuths, sans craindre donc de « marcher sur les plates-bandes » des syndicats déjà présents sur leurs champs respectifs. Situation hélas trop fréquente dans d’autres branches aux conséquences destructrices pour la CGT, qui entraine d’interminables batailles juridiques CGT contre CGT pour les désignations de délégués syndicaux et le dépôt de listes aux élections.

Dernier épisode en date : Info’com a choisi de se présenter contre le SNJ-CGT aux élections à la commission de délivrance de la carte de journaliste. Le SNJ-CGT en subit un léger tassement mais conserve, heureusement, sa seconde place dans la profession quand Info’com reste en dessous de 2% des voix. La preuve que le syndicalisme ne se construit pas en saturant les réseaux sociaux... Mais quel gâchis !

Débats du 52° congrès

  • Amendements du SGLCE aux textes du 52° Congrès

    14 avril
    Le Syndicat Général du Livre et de la Communication Ecrite (plus de deux mille adhérents en Ile de France) a retenu trois amendements après un débat en commission exécutive et une AG de militants :
    Annexe statutaire
    Page 34, 3e paragraphe.
    Après « au mouvement de transformation sociale », ajouter :
    avec pour objectif l’abolition du système capitaliste et la socialisation des moyens de production.  (...)
  • FNIC : Analyses sur le 52° Congrès

    14 avril
    La fédération de la Chimie a produit une analyse exigeante des documents proposés pour le congrès confédéral. Comme les documents eux-mêmes, le texte est trop long pour être publié ici mais il mérite d’être lu attentivement.
    Les habitués de notre blog sauront par eux-mêmes faire le tri entre critiques et propositions que nous pouvons partager et celles qui nous paraissent éloignées (en particulier sur la (...)
  • Un article dans Alternative libertaire

    8 avril
    Nous tenterons de publier tous les articles trouvés dans la presse libertaire à propos du 52° congrès. Voici celui d’Alternative libertaire ; mars 2019 :
    CGT : Voyage entre les lignes du 52e congrès confédéral
    Le 51e congrès, en 2016, avait stabilisé une direction légitime après les errements des dernières années Thibault et la parenthèse Le Paon. Mais il n’avait réglé aucun débat stratégique. À la peine (...)
  • Fédés et UDs : Un Appel inédit à la veille du congrès !

    29 mars
    Nous publions ici l’appel signé de deux fédérations et plusieurs UD CGT. Nous pouvons en partager l’appel à l’unité avec les mouvements sociaux en cours et à l’ensemble des organisations « progressistes ». Encore faudrait-il faire la clarté sur ce terme !
    Car le texte fait l’impasse sur le fait que les reculs historiques que nous subissons depuis des années, qui se sont accélérés avec le gouvernement (...)
  • Tous les articles relatifs au 51ème congrès

    31 décembre 2016

    Tous les articles relatifs au 51ème congrès


Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0