Communistes libertaires de la CGT

Maurice Lourdez : au coeur de la CGT, la CGT au coeur

jeudi 9 novembre 2017

Responsable de la « commission des loisirs » des syndicats CGT du Livre parisien, Maurice, tout simplement est une légende. La parution d’un livre écrit à partir de ses confidences était très attendue. Disons tout net qu’il doit être impérativement lu par tous ceux qui s’intéressent à l’histoire du syndicalisme et des luttes ouvrières dans les années 70 – 80.

Le bouquin explique fort bien comment la force particulière du Livre CGT à Paris et la période de destruction systématique du tissu industriel ont permis l’épopée des luttes du Livre, et au delà fait débat dans tout le mouvement ouvrier.

Entre les lignes, il faudra aussi entendre à quel point le lien CGT/PCF était structurel et naturel pour la grande majorité des militants. Et comment en pleine période de Programme commun et avec la perspective de victoire électorale pour un gouvernement PS/PCF, nombre de dirigeants PC/CGT n’apprécient guère « les excès gauchistes » des troupes organisées par Maurice qui risquent d’effrayer l’électeur. Dans le même temps, mais là rien n’est dit, ces troupes sont aussi le fer de lance des bagarres dans les manifs ou devant les boites avec les « gauchistes », les vrais. On espère qu’un autre livre pourra évoquer ces batailles rangées désastreuses en toute transparence parce qu’elles appartiennent aussi à l’histoire du mouvement ouvrier et que Maurice joua aussi un rôle pour y mettre fin.

« Une certaine stratégie ouvrière » tel est le titre fort bien trouvé de l’ouvrage. Car d’autres stratégies étaient possibles. A partir du conflit du Parisien libéré, s’ouvrait deux pistes : un accompagnement social pépère de la casse industrielle (qui nécessitait un rapport de force de toute façon) ou la montée en puissance de l’affrontement de classe. Le Comité Inter du Livre CGT et sa « commission des loisirs » choisiront une voie entre les deux, alternant actions violentes et symboliques, mais toujours appuyé sur et par une combativité ouvrière très forte. Une certaine hésitation entre réformisme et révolution en somme. Les travailleurs, les militants qui ont vécu la période et les évènements comme les historiens n’ont pas finis d’en débattre. Et ça tombe bien puisque l’Institut d’Histoire Social du Livre parisien est actif et très productif.

Terminons sur une critique de l’introduction d’Alezard qui, l’exercice l’impose sans doute, vante une CGT parfaite. Il aurait néanmoins pu s’abstenir d’évoquer « la démocratie comme mode de vie » dans notre fonctionnement syndical. C’est une insulte à la vérité historique et aux militants de l’époque qui dans leur grande majorité théorisaient sincèrement un centralisme démocratique version soviétique comme discipline syndicale gage d’efficacité.

Débats du 52° congrès

  • Amendements du SGLCE aux textes du 52° Congrès

    14 avril
    Le Syndicat Général du Livre et de la Communication Ecrite (plus de deux mille adhérents en Ile de France) a retenu trois amendements après un débat en commission exécutive et une AG de militants :
    Annexe statutaire
    Page 34, 3e paragraphe.
    Après « au mouvement de transformation sociale », ajouter :
    avec pour objectif l’abolition du système capitaliste et la socialisation des moyens de production.  (...)
  • FNIC : Analyses sur le 52° Congrès

    14 avril
    La fédération de la Chimie a produit une analyse exigeante des documents proposés pour le congrès confédéral. Comme les documents eux-mêmes, le texte est trop long pour être publié ici mais il mérite d’être lu attentivement.
    Les habitués de notre blog sauront par eux-mêmes faire le tri entre critiques et propositions que nous pouvons partager et celles qui nous paraissent éloignées (en particulier sur la (...)
  • Un article dans Alternative libertaire

    8 avril
    Nous tenterons de publier tous les articles trouvés dans la presse libertaire à propos du 52° congrès. Voici celui d’Alternative libertaire ; mars 2019 :
    CGT : Voyage entre les lignes du 52e congrès confédéral
    Le 51e congrès, en 2016, avait stabilisé une direction légitime après les errements des dernières années Thibault et la parenthèse Le Paon. Mais il n’avait réglé aucun débat stratégique. À la peine (...)
  • Fédés et UDs : Un Appel inédit à la veille du congrès !

    29 mars
    Nous publions ici l’appel signé de deux fédérations et plusieurs UD CGT. Nous pouvons en partager l’appel à l’unité avec les mouvements sociaux en cours et à l’ensemble des organisations « progressistes ». Encore faudrait-il faire la clarté sur ce terme !
    Car le texte fait l’impasse sur le fait que les reculs historiques que nous subissons depuis des années, qui se sont accélérés avec le gouvernement (...)
  • Tous les articles relatifs au 51ème congrès

    31 décembre 2016

    Tous les articles relatifs au 51ème congrès


Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0