Communistes libertaires de la CGT

Ruffin : Le SNJ CGT au service d’un projet ?

jeudi 7 juin 2018

Disons franchement les choses pour un débat entre camarades sur l’importance de l’indépendance syndicale pour la crédibilité et la cohésion de la CGT.

On peut apprécier positivement le travail syndical mené par le SNJ-CGT et aussi aimer lire Fakir, le journal de François Ruffin actuellement député d’Amiens aux couleurs de la France Insoumise.

Mais alors que depuis quelques années seulement se dénoue, très lentement, le lien entre la CGT et le PCF, nous ne pouvons accepter sans réagir que d’autres liens se nouent, avec par exemple la France Insoumise, et encore moins que la CGT se retrouve percutée par la lutte ouverte entre Ruffin et Mélenchon pour le leadership de ce parti politique.

C’est pourquoi, si nous félicitons le SNJ-CGT d’organiser un colloque sur la défense des lanceurs d’alertes (voir texte ci dessous) nous ne pensons pas qu’il soit une bonne pratique que de co-organiser ce colloque avec un seul média, Fakir, et l’intervention d’un seul politicien, Ruffin.

Invitation à la remise du « Bâillon d’or » le mardi 12 juin à 19h à la Bourse du Travail (salle Ambroise Croizat)
Macron veut protéger les industriels et leurs firmes avec le « secret des affaires ». Alors, le mardi 12 juin, à la Bourse du Travail, à 19h, attribuons ensemble le « bâillon d’or » au champion de la censure !
Accusé d’avoir déversé de l’acide dans la nature, Arcelor Mittal réagit : diffamation. Les reportages de France 2 dénigrent les agissements de Bolloré en Afrique : réclamons leur 50 millions d’euros pour dénigrement. Une salariée dénonce un système généralisé d’évasion fiscale : mise au placard, harcèlement, et hop pourquoi pas, diffamation. Une association dénonce du travail forcé au Qatar ? Vinci porte plainte ! Et bientôt, grâce à Bruxelles et Macron, ils auront le « secret des affaires ». Un texte qui doit revenir à l’Assemblée pour un vote définitif le jeudi 14 juin.
Alors, contre ça, journalistes, ONG et syndicalistes font front commun. Qui de Bolloré, de Vinci, du Luxembourg remportera le bâillon d’or ? Venez, participez et votez mardi 12 juin à la Bourse du Travail !
Et qu’on réfléchisse ensemble à comment leur résister.
Au programme, des témoignages de syndicalistes, travailleurs, lanceurs d’alerte… (liste en cours d’élaboration) :
 Céline Boussié, lanceuse d’alerte contre la maltraitance institutionnelle
 Philippe Pascal, ex-inspecteur URSSAF, poursuivi par un patron fraudeur
 Christophe Lefèvre, syndicaliste CFE-CGC, entreprise SCOR
 Marine Martin, APESAC, contre Sanofi et l’affaire Dépakine
 Mauricio Garcia-Pereira, lanceur d’alerte contre la maltraitance animale
 Anne de Haro, syndicaliste CGT, entreprise WKF
 Jean-Baptiste Rivoire, journaliste à Canal+, censuré par Vincent Bolloré
Et les interventions de :
 Emmanuel Vire, secrétaire général du SNJ-CGT
 François Ruffin, rédacteur en chef du journal Fakir
 Sophie Binet, secrétaire générale adjointe de l’UGICT-CGT
 Eric Alt, magistrat, vice-président d’Anticor, élu au CA de Sherpa
 Nicolas Vescovacci, journaliste à Cash Investigation, membre du collectif INPD
 Swann Bommier, association CCFD-Terre Solidaire

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0