Communistes libertaires de la CGT

Luttes

Actualité des luttes sociales et syndicales.

Mois :

Par titre | Les plus populaires | Les plus récents | Les plus anciens

  • Intérimaires et primes Covid

    22 avril 2020
    En cette période compliquée par le chômage partiel et l’interdiction des réunions et permanences syndicales, il convient de souligner que les entreprises qui attribuent des primes exceptionnelles au titre des mesures énoncées par Macron doivent en informer les entreprises de travail temporaire présente sur site afin que les intérimaires soient eux aussi bénéficiaires des dites primes. Charge à l’ETT de payer au prorata deu temps de présence ses intérimaires et de se faire rembourser par l’entreprise donneuse (...)
  • Macron fait provision de lacrymos !

    16 avril 2020
    Pas de tests, pas de respirateurs, pas de gants, pas d’argent... Mais puisque vous avez appris à faire vos masques, vous pourriez fabriquer aussi des gaz qui piquent ! Et ça peut vous rapporter gros : Extraits de l’appel d’offre du ministère de l’Intérieur : .................................. Avis n°20-31056 annonce diffusée le 03 mars 2020 pour consulter le texte intégral au format officiel du présent avis, cliquez sur http://www.boamp.fr/avis/detail/20-...
    AVIS DE MARCHÉ Le présent avis constitue un appel à la concurrence Adresse principale : https://www.interieur.gouv.fr/ Adresse du (...)
  • Grève des éboueurs à Poitiers

    11 avril 2020
    La privatisation des services des collectivités territoriales et la mise en concurrence des entreprises pour le renouvellement des marchés aboutit à une insécurité permanente des salariés et à une pression chaque fois plus forte sur les conditions de travail par l’entreprise gagnante qui doit certes reprendre le personnel de l’entreprise perdante mais auquel il faut infliger un recul social important pour compenser la baisse du prix de la prestation.
    Un exemple sous Covid-19 qui aggrave les tensions :
    Extraits d’un article de la Nouvelle République :
    Les salariés qui ramassent les ordures (...)
  • Covid-19 : Mobilisations en Chine, Slovaquie, Portugal, Espagne

    21 mars 2020
    Des informations précieuses sur la situation internationale :
    Les mobilisations collectives redémarrent de plus belle avec la reprise du travail en Chine http://www.laboursolidarity.org/Les...
    Slovaquie, Coronavirus :témoignages du syndicat Moderné Odbory Amazon et qui sont implantés sur l’entrepôt Amazon de Sered’ http://www.laboursolidarity.org/Slo...
    Le droit de grève est vital aux travailleurs et travailleuses au Portugal et dans le monde http://www.laboursolidarity.org/Le-...
    Etat espagnol : stop au coronavirus ! stop (...)
  • Sénat : Pas une seule voix s’oppose à la suspension des acquis sociaux

    20 mars 2020
    La loi d’Etat d’urgence sanitaire va permettre aux patrons d’imposer des reculs sociaux considérables : temps de travail, travail de nuit, du dimanche, congés, droit de retrait... Et il faut déjà s’attendre à ce que certaines mesures soient pérennisées, entrent dans le droit commun comme ils nous ont nous a déjà fait le coup sur les libertés publiques après l’Etat d’Urgence « anti-terroriste ».
    La loi est validée sans aucune voix contre !
    Les militants de la CGT qui sont aussi militants politiques (PCF, FI...) peuvent-ils interroger leurs sénateurs ??? (...)
  • FAMAR : Pendant la crise les délocalisations continuent !

    20 mars 2020
    Communiqué de presse la CGT FAMAR - Lyon :
    Coronavirus : La NIVAQUINE, traitement contre le paludisme, une piste pour lutter contre le COVID-19 à condition que l’usine FAMAR LYON ne ferme pas ses portes en 2020 !
    La société FAMAR LYON basée à Saint-Genis-Laval (Métropole de Lyon), sous-traitante de l’industrie pharmaceutique employant un peu plus de 250 salariés, risque une fermeture si aucune solution de reprise n’est présentée au Tribunal de Commerce.
    FAMAR LYON est en redressement judiciaire depuis le 24 juin 2019 et les différents appels d’offre réalisés depuis l’ouverture de cette procédure (...)
  • SNCF : La grève remise en débat pour le 31 mars

    6 mars 2020
    Nous reproduisons ici un article du site « Rapport de force » :
    Retraites : la CGT cheminots envisage une nouvelle grève reconductible
    La semaine dernière, alors que l’utilisation de l’article 49 alinéa 3 de la Constitution n’était encore qu’une menace, le bureau fédéral de la CGT cheminots a lancé une consultation auprès de ses syndicats. Ceux-ci sont interrogés sur la pertinence d’un appel à la grève reconductible à la SNCF à partir du 31 mars, date de la prochaine journée forte initiée par l’intersyndicale nationale contre le projet de loi sur les retraites. L’enjeu pour la CGT cheminots : redonner de la (...)
  • Le Puy : Les syndicats solidaires des Gilets jaunes

    4 mars 2020
    NI REPRESSION, NI BOUCS EMISSAIRES !
    Le lundi 9 mars aura lieu le procès de plusieurs inculpés suite à la manifestation du 1er décembre 2018 au Puy en Velay.
    Nous tenons à rappeler que des centaines de milliers de gilets jaunes se sont mobilisés dans tout le pays pour des exigences de pouvoir d’achat, de justice sociale et de justice fiscale, de défense des services publics. Ces exigences restent légitimes, elles sont aussi les nôtres.
    Au lieu de répondre à ces revendications, le gouvernement a au contraire renforcé les mesures antisociales : privatisation d’ADP et de la Française des jeux, réforme de (...)
  • 49.3 : La CFDT accuse les députés FI et PCF !

    29 février 2020
    Sans surprise le gouvernement passe donc en force. Et sans doute il ne fallait rien attendre de la guerre d’amendements livrée par les députés FI/PCF. Le cirque parlementaire a ses codes, ses us et coutumes...
    Mais la déclaration de la CFDT va plus loin : elle accuse les élus FI/PCF d’avoir empêché le débat et donc l’intégration de ses « revendications » alors même que le gouvernement lui avait promis :
    « La Cfdt déplore que les débats n’aient pu se tenir jusqu’au bout. La multiplication stérile d’amendements sans aucun intérêt tout comme le recours au 49-3 sont deux stratégies politiques qui n’offrent pas (...)
  • Le Figaro contre Macron !

    27 février 2020
    L’antique quotidien préféré de la bourgeoisie française est obligé de voler à la défense de ses lecteurs, les cadres supérieurs, mais sans fâcher les patrons : exercice délicat !
    Extraits :
    « Les cadres supérieurs devraient être les grands perdants de la réforme des retraites. Le projet de loi actuel modifie substantiellement la contribution des 350 000 personnes qui gagnent plus de 120 000 euros de revenus par an. »
    "les cadres du privé pourraient être aussi les grands perdants de la réforme des retraites. Ils vont d’abord être pénalisés par le futur mode de calcul, qui prendra en compte toute la vie (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 250

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0