Communistes libertaires de la CGT

FNAF : Un procès qui salira toute la CGT

lundi 13 novembre 2023

Une semaine avant le CCN, Libération du 30 octobre 2023 annonçait que l’enquête financière ouverte contre la direction de la Fédération de l’agro-alimentaire en 2018 aboutira à un procès en septembre 2024. L’ampleur des détournements évoqués, s’ils étaient avérés, dépassent l’entendement mais curieusement pas un mot officiel sur le sujet durant les séances du dernier CCN alors qu’on ne parlait que de ça, ou presque, dans les couloirs.

Certes l’affaire est ancienne et personne n’est vraiment surpris puisque la mainmise d’un clan familial sur la direction de cette importante fédération lui valait en interne le surnom de « petite Roumanie » en référence à la famille Ceausescu.

Mais le malaise est profond puisqu’il se dit que Martinez avait obtenu en vu du 54° Congrès, en échange d’un soutien confédéral contre la « justice bourgeoise », la bienveillance de cette direction fédérale plutôt classée proche des réseaux néo-staliniens qui ont fait vacillé le dernier congrès confédéral.

Faire l’autruche ou pire encore soutenir ce clan à la tête de la fédération serait la pire erreur et le bureau confédéral va devoir faire preuve de courage. L’année 2024 pourrait être, en positif, l’occasion de rénover la direction de la FNAF en faisant confiance aux syndiqués qui oseront défier le système mis en place par la famille régnante.

La manière de traiter ce dossier de la FNAF sera déterminant pour l’avenir car dans les placards, d’autres cadavres bougent encore.

Débats du 53° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 31 mars 2023

    1er avril
    C’est donc vers 9h 00 que la CEC et le CCN accouchent d’un bureau et des deux premiers responsables, après une nuit blanche d’une rare violence (allant jusqu’à un coup de boule sanctionné par l’exclusion immédiate de la CEC).
    Pour faire patienter les délégués, et permettre à la nouvelle secrétaire générale d’écrire rapidement les mots de conclusion de ce congrès totalement inédit depuis la scission de 1947, (...)
  • Echos de la séance du jeudi 30 mars 2023

    31 mars
    Pendant que les délégués finissent de s’installer et alors qu’une certaine fatigue se fait visible, la tribune égrène la liste des invités présents en cette journée. Les applaudissements mollassons se réveillent curieusement pour saluer Clémentine Autain, député LFI.
    Il est ensuite annoncé que le CCN réuni toute la nuit a accouché d’une liste pour la CEC. Par mandats, cette liste a été validée à 54% contre (...)
  • Echos de la séance de mercredi 29 mars 2023

    30 mars
    La séance s’ouvre avec la présentation des invités (syndicaux, associatifs, politiques…) présents ce matin, l’occasion pour une partie des congressistes de huer le représentant de la CFDT. Pas très malin dans le contexte d’une intersyndicale qui maintient la mobilisation même si l’idée de la médiation est un piège dangereux.
    Donnant satisfaction aux demandes des congressistes la veille, le bureau du (...)
  • Echos de la séance du mardi 28 mars 2023

    29 mars
    Il est midi et les délégués rentrent par grappes de la manifestation clermontoise. Dans la grande salle de restaurant, une rumeur dévastatrice commence à se répandre de table en table : Martinez aurait repris à son compte la proposition de médiation formulée par Laurent Berger. Colères et postures garanties pour la reprise des débats…
    Un nouvel incident à la tribune vient troubler le congrès dès la (...)
  • Echos de la séance du lundi 27 mars 2023

    28 mars
    La CGT est forte de ses militants et militantes qui, tous les jours, tiennent tête aux chefs, aux cadres, aux flics, aux patrons… et qui mettent la même énergie à défendre leurs positions au sein de leur propres structures syndicales. C’est ainsi qu’à l’inverse de l’image caricaturale souvent présente dans les médias ils et elles ne sont pas des petits soldats au garde à vous devant des consignes « du (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0