Communistes libertaires de la CGT

Maurice Lourdez : au coeur de la CGT, la CGT au coeur

jeudi 9 novembre 2017

Responsable de la « commission des loisirs » des syndicats CGT du Livre parisien, Maurice, tout simplement est une légende. La parution d’un livre écrit à partir de ses confidences était très attendue. Disons tout net qu’il doit être impérativement lu par tous ceux qui s’intéressent à l’histoire du syndicalisme et des luttes ouvrières dans les années 70 – 80.

Le bouquin explique fort bien comment la force particulière du Livre CGT à Paris et la période de destruction systématique du tissu industriel ont permis l’épopée des luttes du Livre, et au delà fait débat dans tout le mouvement ouvrier.

Entre les lignes, il faudra aussi entendre à quel point le lien CGT/PCF était structurel et naturel pour la grande majorité des militants. Et comment en pleine période de Programme commun et avec la perspective de victoire électorale pour un gouvernement PS/PCF, nombre de dirigeants PC/CGT n’apprécient guère « les excès gauchistes » des troupes organisées par Maurice qui risquent d’effrayer l’électeur. Dans le même temps, mais là rien n’est dit, ces troupes sont aussi le fer de lance des bagarres dans les manifs ou devant les boites avec les « gauchistes », les vrais. On espère qu’un autre livre pourra évoquer ces batailles rangées désastreuses en toute transparence parce qu’elles appartiennent aussi à l’histoire du mouvement ouvrier et que Maurice joua aussi un rôle pour y mettre fin.

« Une certaine stratégie ouvrière » tel est le titre fort bien trouvé de l’ouvrage. Car d’autres stratégies étaient possibles. A partir du conflit du Parisien libéré, s’ouvrait deux pistes : un accompagnement social pépère de la casse industrielle (qui nécessitait un rapport de force de toute façon) ou la montée en puissance de l’affrontement de classe. Le Comité Inter du Livre CGT et sa « commission des loisirs » choisiront une voie entre les deux, alternant actions violentes et symboliques, mais toujours appuyé sur et par une combativité ouvrière très forte. Une certaine hésitation entre réformisme et révolution en somme. Les travailleurs, les militants qui ont vécu la période et les évènements comme les historiens n’ont pas finis d’en débattre. Et ça tombe bien puisque l’Institut d’Histoire Social du Livre parisien est actif et très productif.

Terminons sur une critique de l’introduction d’Alezard qui, l’exercice l’impose sans doute, vante une CGT parfaite. Il aurait néanmoins pu s’abstenir d’évoquer « la démocratie comme mode de vie » dans notre fonctionnement syndical. C’est une insulte à la vérité historique et aux militants de l’époque qui dans leur grande majorité théorisaient sincèrement un centralisme démocratique version soviétique comme discipline syndicale gage d’efficacité.

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0