Communistes libertaires de la CGT

SNCF : Grève le 9 mars

jeudi 18 février 2016

Nous publions ici le communiqué unitaire :

Aménagement du temps de travail : le gouvernement doit entendre les cheminots

Les Organisations Syndicales de Cheminots CGT – UNSA – SUD-Rail et CFDT exigent d’être reçues unitairement par le Secrétaire d’Etat aux Transports. Le Ministre A. Vidalies a annoncé, le lundi 25 janvier 2016, qu’il entendra les Organisations Syndicales après le 15 février 2016, date de publication du projet de décret socle (premier niveau de la future réglementation sur l’organisation du temps de travail qui concernera tous les cheminots). Son objectif affiché est la promulgation de ce décret au 15 mars 2016.

Cette annonce arrive dans un contexte où le Patronat (UTP) refuse de négocier avant la parution du décret socle. Cette stratégie gouvernementale est en contradiction avec les annonces précédentes où les 3 niveaux de l’aménagement du temps de travail (décret socle – CCN – accords d’entreprise) devraient être discutés simultanément. Ce revirement répond aux exigences patronales qui montrent l’absence de volonté d’obtenir un accord.

Cela aurait pour conséquence la dégradation des conditions de vie et de travail des cheminots.

Or, pour nos fédérations, la négociation d’une CCN de haut niveau apportant des droits supplémentaires aux cheminots est un impératif.

C’est pourquoi, nos Fédérations exigent d’être reçues par le Ministère avant le 15 février 2016.

Ensemble, nous exigeons que le décret socle :

  • Garantisse une réglementation unique pour toutes les activités (voyageurs, Grandes Lignes – régionales – Fret – TGV) ;
  • Comporte des définitions claires et sans ambigüité ;
  • Soit construit, à partir des particularités et des réalités professionnelles des roulants, des sédentaires en horaires décalés ou de journée, et des mesures liées à la continuité de service et à l’astreinte.

Les Fédérations des Cheminots CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT n’accepteront aucune dégradation de la réglementation applicable actuellement à la SNCF, fruit de l’expérience et d’un très haut niveau de sécurité.

En l’absence de réponse du Gouvernement, les Fédérations Syndicales prendront alors toutes leurs responsabilités et créeront les conditions d’être entendues en réunion tripartite OS – Etat – Patronat dont la Direction SNCF.

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0