Communistes libertaires de la CGT

URIF : Pleurnicher ou Résister ?

mercredi 14 septembre 2016

Nous publions ci-joint un communiqué de l’Union Régionale Ile de France à propos de la manif du 15. De toute évidence la Préfecture ne cache même pas son intention de poursuivre la mise sous tutelle des manifestations syndicales. Le communiqué dénonce correctement la volonté politique de contrôler les voitures syndicales, les camarades du SO, les banderoles et les manches de drapeaux... Mais nous ne voulons plus de ces manifs qui sont comme des promenades de prisonniers dans leur cour de prison !

Cependant une phrase du communiqué fait problème :
« Nous invitons tous les manifestants à éviter toutes les provocations d’où qu’elles viennent. »
Or la question n’est pas « d’éviter » les affrontements mais de les « gagner » ! Il s’agit bien d’un choix politique et des dispositions nécessaires à les assumer : Nous voulons gagner le droit de manifester comme bon nous semble malgré la volonté gouvernementale de mettre à genoux la CGT !

Voici le communiqué intégral :{}}}

COMMUNIQUE

MANIFESTATION DU 15 SEPTEMBRE 2016

Le lundi 12 septembre, l’intersyndicale a rencontré le Préfet de Police ainsi que la direction de la DOPC sur les conditions d’organisation de la manifestation du 15 septembre.

D’entrée de jeu, la délégation CGT a vivement protesté contre les conditions inacceptables dans lesquelles se sont déroulées les dernières manifestations.

Plusieurs militants, notamment, chargés d’assurer la sécurité du cortège, ont été arrêtés et font l’objet de poursuites judiciaires, amplifiant les actes de criminalisation syndicale. La délégation CGT a également protesté contre l’impossibilité de rejoindre la manifestation en cours de parcours.

Le droit de manifester est aujourd’hui clairement remis en cause, à la « faveur » de l’état d’urgence qui fournit un prétexte pour tenter de museler le mouvement social et faire taire les organisations syndicales.

La Préfecture de Police veut aujourd’hui mettre en place des conditions draconiennes entre autre, pour l’accès des véhicules syndicaux sur la manifestation. En clair, la préfecture de police, sous prétexte de mise en œuvre de mesures techniques créé les conditions d’une quasi interdiction de manifester dans les faits.

Nous invitons tous les manifestants à éviter toutes les provocations d’où qu’elles viennent.

Notre objectif est la création d’un rapport pour obtenir l’abrogation de la loi travail et la satisfaction de toutes les revendications des salariés.

Montreuil, le 14 septembre 2016
Videos mises à disposition par nos amis d’Infocom-cgt

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0