Communistes libertaires de la CGT

Poster un message

En réponse à :

Un violeur mis à l’écart : La CEC a pris ses responsabilités !

23 février
Au lendemain du dépôt de plainte pour « viol et torture » à l’encontre d’un de ses membres, la Commission Exécutive confédérale « suspend », par 30 voix pour, 1 contre et 3 abstentions le militant visé par la plainte dans l’attente des résultats de l’enquête. Saluons cette réactivité exemplaire.
Nous attendons maintenant les réactions dans son syndicat, son UD et dans toute la CGT puisque ce type d’affaires ne se règle pas toujours correctement au nom de la défense de la CGT, de son image, des fonctions (...)
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0