Communistes libertaires de la CGT

Au fil de l’actu

  • Laurent Brun au secours de Fabien Roussel : misère de la théorie !

    15 septembre
    Dans un long développement sur sa page Facebook Laurent Brun, secrétaire général de la fédé CGT des Cheminots, vole au secours de Roussel pendant que ce dernier s’enfonce toujours plus loin dans sa posture démagogique contre « les assistés » et contre « le droit à la paresse » qui n’est pourtant pas un brûlot anarchiste mais bien un classique de la littérature marxiste, rédigé par un gendre de Karl Marx, Paul Lafargue en 1880.
    Laurent Brun tente de se la jouer théoricien pour expliquer que les communistes ne sont pas contre « les allocations » mais favorables à un emploi pour toutes et tous ce qui rendrait (...)
  • Roussel : Non mais alloc quoi !

    13 septembre
    Alors que les syndicats, jusqu’à la CFDT, et les associations caritatives comme les Secours catholique ou populaire s’indignent et affirment leur refus de voir réduire les droits des chômeurs ou encore se mettre en place un « RSA sous condition d’activités », Fabien Roussel joue à faire du buzz en reprenant les termes de la droite et du patronat, pour le travail et contre les allocations. Posture qui une nouvelle fois lui vaut les félicitations de Cnews et du Figaro...
    Les petites phrases de Roussel, censées parler à la France profonde, place les militants PC dans des postures douloureuses : (...)
  • La CGT PSA au Tribunal le 20 octobre 2022

    3 septembre
    La Fédération traîne les animateurs de la CGT - PSA (Site de Poissy) devant les tribunaux. Nous avons déjà exprimé ici nos réserves sur le fonctionnement de Jean-Pierre Mercier dont on ne sait plus s’il est sur BFM pour la CGT ou sur LCI pour LO...
    Mais il est en revanche certain que les pratiques de la fédération sont inadmissibles.
    Retrouvez le 4 pages de la CGT PSA qui résume son point de vue sur l’historique de ce conflit interne :
    https://contre-exclusions-cgt.blogs...
  • Benjamin Amar ou l’humour léger...

    1er septembre
    Le secrétaire de l’UD CGT 94 a le coeur léger. Sur sa page Facebook, il nous offre une image de Staline pour saluer la rentrée des enseignants. Vous allez me dire que son compère , secrétaire de l’UD 13, paradait bien en tête de manif avec un drapeau soviétique géant alors quoi ? On ne peut plus rien dire ? On ne peut plus rire du Goulag ? Du KGB ? Vous êtes pas drôles les « gauchistes » ! Heureusement que Poutine viendra nous sauver...
  • Violences sexuelles : Un combat à poursuivre

    30 août
    Au delà du cas de Benjamin Amar* qui vient d’être réintégré dans son poste, le communiqué confédéral indique que la CGT « poursuit sa réflexion sur l’évolution de ses règles de vie et sur une meilleure prise en compte de la parole des présumées victimes. »
    Nous publions ici un texte publié sur Médiapart pour enrichir les débats et faire avancer un #metoo syndical.
    Violences sexuelles : les syndicats doivent faire mieux que la justice patriarcale
    Sans surprise, nous apprenons le classement sans suite de la plainte pour « viols, agressions sexuelles et tortures », déposée par une camarade contre un (...)
  • Grève du 29 septembre : La NUPES en embuscade

    20 août
    Alors que la CGT et Solidaires ont annoncé de longue date une journée de grèves, de manifestations et d’actions pour les salaires et les services publics le jeudi 29 septembre, Mélenchon et la NUPES tentent de nous refaire le coup de la « marée populaire » avec une promenade dominicale le dimanche 2 ou 9 octobre.
    Non contents de mettre leur date en concurrence avec la mobilisation intersyndicale et d’affaiblir ainsi la journée de lutte, les dirigeants réformistes des partis alliés dans la NUPES exercent un forcing indécent pour aligner les syndicats et les placer à la remorque du calendrier (...)
  • Grande-Bretagne : Un été de grèves, un automne de désobéissances

    16 août
    Depuis qu’au milieu des années 1980 Margaret Thatcher a écrasé le mouvement syndical en brisant notamment les grèves des mineurs et celles des imprimeurs, le syndicalisme anglais, malgré quelques sursauts, est en grande difficulté. La loi, qui interdit les grèves « par solidarité », prévoit qu’une grève n’est possible qu’après un vote des syndiqués, majoritaire, avec obligation d’atteindre 50% de participation.
    Devant une inflation galopante (+ 9% en juin) et une offre patronale très insuffisante plusieurs professions sont entrées en lutte : cheminots (4 jours d’arrêts), bus, métro, universités, (...)
  • Maryline Poulain se met en retrait

    7 juillet
    Nous publions ici le courrier posté sur Facebook qui explique les raisons de son retrait de ses responsabilités syndicales. Son action et sa réflexion auront été décisives pour faire avancer la CGT dans la lutte pour les Sans-Papiers. Il faut respecter son choix personnel et son besoin de prendre un peu de distance avec les combats quotidiens. Mais c’est une bien triste nouvelle pour celles et ceux qui se battent pour une CGT démocratique, féministe et combative.
    J’ai décidé ces derniers jours de quitter mes responsabilités à la CGT. C’est une décision difficile que j’ai pris le temps de mûrir. Elle (...)
  • Livre parisien : Un congrès trop tranquille

    27 juin
    Le 19° congrès du Syndicat général du livre et de la communication écrite s’est tenu dans la grande salle du CCN les 23 24 et 25 mai dernier. Revendiquant encore près de 2 000 adhérents pour l’essentiel en région parisienne, présent dans les sièges éditoriaux, dans la distribution de la presse, le routage des abonnés et dans les imprimeries du Labeur c’est en imprimeries de presse quotidienne nationale qu’il exerce toujours un rôle incontournable.
    Le nombre des invités appelés à intervenir : URIF, UD 75, SNJ-CGT démontre la place que tient toujours le SGLCE dans la vie syndicale en Région parisienne. Et (...)
  • CFDT : Laurent Berger piqué aux fesses !

    23 juin
    Le 50° Congrès confédéral de la CFDT qui se tenait mi-juin donne une indication précieuse sur l’ampleur du refus populaire de toute aggravation des droits à la retraite.
    En effet si Berger s’était dit opposé à la barre des 65 ans (trop haute à sauter d’un coup ?) la résolution d’orientation dans sa version d’origine reprenait la position habituelle de la CFDT en faveur d’un accroissement de la durée de cotisation.
    Cette position a été remise en cause par des syndicats qui voyaient, à juste titre, une porte ouverte aux projets de Macron. Les dirigeants de la CFDT ont tenté de minimiser la chose, de (...)

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai 2019
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle ne sont évoqués... Même par pure hypocrisie, ils méritaient pourtant bien un mot fraternel.
    En y réfléchissant il y a là un truc fort de la culture CGT : toute la semaine les congressistes ont, parfois (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai 2019
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine doit fermer à la fin de l’année. Non pas évidemment pour contester la lutte pour l’emploi mais pour l’argument, celui de la souveraineté alimentaire nationale, mis en avant dans la motion. En effet et au (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai 2019
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à la manifestation du 2 juin dite des « mutilés pour l’exemple ». Elle n’aura pas de réponse...
    Arguant que toutes les revendications sont importantes un militant du Val de Marne va défendre avec (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0