Communistes libertaires de la CGT

Boycott : Mise au point des Goodyear

samedi 23 avril 2016

Nous publions ci-dessous une mise au point des Goodyear à propos de leur non-venue à Marseille :

Les GOODYEAR ne veulent aucune place, aucun poste ....
Comme cela était prévisible, notre communiqué fait réagir.
OUI, nous dénonçons le fait que le congrès aurait dû s’ouvrir sur le massacre de militants CGT ! Les membres du PS, de la CFDT et l’ancien Secrétaire n’auraient jamais du être à ce congrès...
D’ailleurs cela a beaucoup fait parler en interne les congressistes pour la majorité, eux même non pas compris pourquoi nous n’avions pas une large place dans les débats mais seulement 5 minutes pendant les votes le jeudi soir !!!!
Alors, maintenant il va falloir essayer de justifier cette énième honte et il faut inventer des arguments ...
Contrairement à ce qui est dit pour nous discréditer, jamais les élus CGT de GOODYEAR n’ont revendiqué un poste dans une UL, UD, FD et encore moins à la Confédération, que ceux qui y sont se rassurent NOUS, nous ne nous battons pas pour la lutte des places !!!!
Nous avons eu des propositions nous les avons toujours rejetées, ce qui nous importe ce n’est pas de savoir qui est aux places mais quelle ligne politique avons nous, quelle objectif nous donnons nous, quelle rupture avec le système en place, le reste n’est que du vent, nous sommes des militants de base comme des centaines de milliers d’autres, mais avec ce que nous subissons ( peines de prison ferme !), il nous semblait plus que normal que sous soyons au cœur des débats de ce congrès, savoir si c’est Martinez qui succède à Martinez nous n’en avons rien à foutre, que ceux qui ont eu peur à leurs places dorment tranquille, nous ne voulons pas de places, mais de classe, car OUI la lutte des classe est plus que jamais nécessaire...
Le 28 nous appelons tous les militants à un mouvement énorme à Paris, partout où cela est possible il faut appeler à venir à Paris, des moyens existent il faut les mettre en œuvre en urgence .
Ceux qui disent que la CGT GOODYEAR est trop radicale ne comprennent pas que les plus radicaux sont ceux qui nous broient depuis 20 ans et qui maintenant veulent nous envoyer en tôle et détruire des milliers d’autres militants ....
Le PS et le MEDEF sont nos ennemis au même titre que certains qui sous des étiquettes pseudos syndicales signent toutes les merdes depuis 20 ans pour obtenir des places plus que confortables !!!
Nous réaffirmons qu’inviter le PS, La CFDT et LEPAON est une honte sans nom, faire tout pour éviter qu’à la tribune de vrais militants viennent s’exprimer cela est même plus qu’honteux
Il va falloir que tôt ou tard tout cela cesse, des entreprises coupables de centaines de milliers de destructions de postes présentes dans les couloirs du congrès avec des stands faisant la promo de leur puissance financière, n’y a-t-il pas là aussi un véritable malaise ???
Comment peut on être crédible, on fait venir des entreprises ( un stand énorme EDF...) qui détruisent des emplois, massacrent des syndicalistes et tout cela serait normal ..
Des cabinets d’expertises qui sont à l’origine dédiés à notre défense et qui en réalité vendent leurs cabinets de reclassements ...
Hollande veut nous envoyer en tôle nous sommes éviter au congrès, Hollande trouve un poste et modifie la structure d’une entreprise pour LEPAON et lui, il est invité !!!
Voilà ce que nous avons à dire, plus de 3500 élus, sympathisants, UD, UL ont signé la pétition en ligne demandant un retour au source de la CGT, nous allons donner suite car nous n’accepterons pas que notre CGT ne soit pas celle de la lutte du tous ensemble, nous avons l’obligation d’unir dans la rue celles et ceux qui depuis trop longtemps attendent que nous obtenions une victoire contre le capitalisme, c’est non seulement un devoir mais c’est surtout vital ...
Ne pas être d’accord avec cela n’est rien d’autre que de dire ce que des centaines de milliers d’autres pensent, ce n’est pas vouloir des postes, c’est juste venir dire combien tout cela nous dégoûte, mais nous sommes plus que jamais mobiliser contre le capitalisme et nous ferons tout pour que notre CGT redeviennent ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être ....
Donc rendez vous le 28 avril à Paris, retrait du projet de loi chômage, tous ensemble ....
LA CGT GOODYEAR AMIENS

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0