Communistes libertaires de la CGT

SNCF : Communiqué du syndicat de Nîmes

vendredi 10 juin 2016

Nous publions ici le communiqué du syndicat CGT des cheminots de Nîmes :

Nous sommes en grève reconductible depuis 10 jours contre la casse de notre règlementation RH0077 organisée main dans la main par la direction et le gouvernement. Avant le début du mouvement de grève, le 1er Juin, nous avions appelé à 8 autres journées de mobilisation pour contrecarrer les plans néfastes de nos dirigeants.

L’adhésion massive des cheminots à nos revendications nous conforte dans notre démarche de lutte pour sauvegarder nos acquis et obtenir le RH 0077 minimum pour tous les cheminots, du public comme du privé.

Malgré cela, des organisations syndicales irresponsables ont apposé leur signature à la convention collective nationale et à l’accord d’entreprise. N’hésitant pas à laisser notre entreprise publique de service public en pâture à la classe capitaliste et au moins disant social.
L’accord d’entreprise comporte un article 49 ignoble, permettant à la direction de déroger à la règlementation sous prétexte de concurrence où « d’économies à faire » ! De nombreux reculs sont maintenus !

La CCN est d’un niveau très bas, ce qui favoriserait le dumping social et le chantage à l’emploi !

Nous rappelons qu’il s’agit pour nous d’un accord minoritaire qui ne représente en rien la volonté des cheminots. Le patronat tente de passer en force pour nous écraser et nous faire taire, à l’image des menaces de réquisitions !

Dans nos journées de luttes, nous n’avons jamais perdu de vue la violence dont le gouvernement fait preuve envers les salariés et la C.G.T. L’utilisation du 49.3 pour imposer sa loi « travail », véritable loi du capital qui constitue une attaque sans précédent contre nos droits.

Notre Confédération est lancée dans la bataille et nous y occuperons notre place pour être à l’offensive lors des journées de mobilisations à venir, comme le 14 Juin.

Dans plusieurs secteurs d’activité, les salariés se mobilisent. Des préavis de grève sont déposés dans l’aérien, les bus, les éboueurs de Paris sont en grève reconductible… Nous devons tout mettre en œuvre pour que nos revendications soient entendues. Dans l’entreprise comme auprès du gouvernement !

Ainsi, nous appelons toutes les assemblées générales à faire de même pour amplifier les mobilisations partout où cela est possible, afin d’obtenir :

Un accord de branche au niveau du RH0077 minimum pour tous les cheminots, public/privé.
L’ouverture de négociations salariales.
Le retrait de la loi travail.
Les 32 heures de travail hebdomadaire.
Un code du travail du XXIème siècle.
Nîmes, le 10 Juin 2016

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0